La chiropraxie: la seule profession de santé bénéficiant d’une formation standardisée au niveau international.

Ainsi tous les chiropraticiens, à travers le monde, reçoivent une formation équivalente requérant plus de 5500 heures de cours réparties sur 5 années  à temps plein (formation théorique et pratique comprenant de nombreux stages cliniques et hospitaliers) afin d’obtenir le titre de «Doctor of Chiropractic (D.C) » ou niveau Master Universitaire.

Ce diplôme est reconnu sur le plan international grâce à l’accréditation de l’IFEC (Institut Franco-Européen de Chiropratique) contrôlée par un organisme international l’ECCE (European Council on Chiropractic Education) qui vérifie le niveau d’excellence de l’enseignement. Un programme complet incorporant :

  • Les sciences fondamentales : anatomie, physiologie, pathologie, neurologie…
  • Les sciences diagnostiques : afin que le chiropraticien puisse déterminer si le cas de son patient relève de ses soins ou doit être réorienté.
  • Les sciences cliniques
  • L’apprentissage des outils thérapeutiques et de prévention.

Une part importante est consacrée à la radiologie et à l’anatomie (formation théorique et pratique dont un stage de dissection humaine d’environ 270 heures organisé à l’U.F.R. de la Faculté de Médecine des Saints-Pères de Paris).

La 5ème année comporte un clinicat sur 2 examens d’entrées et 1 examen de sortie. Ensuite suivent, la soutenance d’un mémoire, des stages hospitaliers, ainsi qu’un assistanat.

A l’issue de sa formation, le chiropraticien a acquis les compétences pour formuler un diagnostic différentiel et une analyse chiropratique, ainsi que la dextérité pour exercer avec sûreté, confort, discernement et sécurité.

Le chiropracteur est un professionnel de la santé. Son diplôme est à ce titre enregistré auprès de l’Agence régionale de santé (ARS). Un chiropracteur diplômé doit donc être en mesure de présenter son numéro d’enregistrement, dit numéro ADELI.