De la naissance à la fin de l’adolescence, le corps de votre enfant ne cesse d’évoluer et doit s’adapter en permanence à des modifications liées à sa croissance.

Le chiropracticien adapte ses techniques aux besoins spécifiques et au développement de votre enfant.

Les nouveaux nés
Le premier stress physique important pour tous est sans aucun doute la naissance. Dès les premières contractions, de nombreuses tensions s’exercent sur l’enfant. Durant l’accouchement, les phases successives du travail, de l’engagement puis de l’expulsion sont autant de stress mécaniques ressentis par le nouveau né.

Lors d’un accouchement trop long ou difficile, le recours à une ventouse ou à un forceps majorera la pression exercée sur le crâne et les vertèbres cervicales du bébé. Les tractions exercées sur le nourrisson peuvent provoquer des lésions articulaires difficilement décelables. Ces dysfonctionnements peuvent avoir des conséquences très diverses, telles que des troubles du sommeil ou les troubles viscéraux.

Par un travail de pressions très douces et précises, le chiropracteur est capable de détecter et corriger ces lésions dès le premier âge de la vie.

  • Les adolescents

L’adolescence est une période durant laquelle le corps subit de nombreux changements hormonaux importants qui affectent non seulement la physiologie mais aussi la posture. Les adolescents en cours de croissance doivent être suivis pour éviter l’apparition de dysfonctions vertébrales, telle que les scolioses, pouvant avoir une incidence sur le squelette adulte.

 

C’est pourquoi de nombreux pédiatres et médecins généralistes de par le monde recommandent le suivi chiropratique de la croissance de l’enfant pour une prise en charge complète qui optimisera son développement.

  •  Les enfants 

Différentes étapes vont intervenir dans les apprentissages de l’enfant : la tenue de la tête, la position assise, le déplacement à quatre pattes, la position debout, puis la marche.

Cette évolution initiale s’accompagne des premiers traumatismes, des premières chutes. D’autres suivront avec l’acquisition de l’autonomie, tels que le port de charges inadaptées, les activités sportives ou encore les différents stress liés a l’adolescence. L’appareil locomoteur en construction de l’enfant est continuellement sollicité, voire mis à mal.

Même si tous ces événements semblent anodins, chacun crée des micros déséquilibres qui s’ajoutent les uns aux autres. Au début : rien de visible, le corps est bien fait et s’adapte, bien que cette compensation lui demande plus de travail. Mais vient le moment où les capacités d’adaptation de l’organisme sont dépassées et les premiers symptômes apparaissent, soit au bout de quelques semaines ou après plusieurs années.

Dans quel cas consulter un chiropraticien

– A titre curatif :

  • Contrôle post natal (étirement et rotation cervicale lors de l’accouchement)
  • Après un accouchement difficile : césarienne d’urgence, position en siège ou de face, utilisation de forceps ou ventouse …)
  • Déformation du crâne, torticolis
  • Troubles de la marche, boiterie, pieds plats
  • Sensation de perte d’équilibre et de vertiges
  • Douleurs vertébrales (cervicales, dorsales, lombaires ou coccygiennes)
  • Douleurs articulaires périphériques (épaules, coudes, genoux…)
  • Après tout traumatisme (sans fractures), entorses, faux mouvements…
  • Douleurs musculaires, crampes, tendinites, Osgood-Schlatter
  • Douleurs intercostales
  • Scoliose
  • Maux de tête
  • Troubles ORL
  • Troubles digestifs
  • Troubles du sommeil
  • Pré chirurgical
  • Post chirurgical : pour une reprise optimale
  • En complément d’autres traitements: allopathique, kinésithérapie…

– A titre préventif :

  • Pour faire un bilan
  • Avant de commencer ou reprendre une activité physique.
  • Mauvaises postures : devant la télévision, l’ordinateur…